I.T.A.G (DTS1)

Ce forum incha allah aura pour but d aider les etudiant de la DTS1 a en plus savoir cotee cours et tt que sa soit reseau ou devlopment
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Interprétation et compilation

Aller en bas 
AuteurMessage
mohcin



Messages : 26
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: Interprétation et compilation   Mer 13 Fév - 9:52

Avec ce paragraphe, on sort un peu de l’algorithmique proprement dite pour entrer dans le domaine plus technique de la réalisation pratique. Ou, si l’on préfère, ces dernières lignes sont l’apothéose, le bouquet final, l’extase ultime, la consécration grandiose, de ce cours.
En toute modestie, bien sûr.
Jusqu’ici, nous avons travaillé sur la première étape de la réalisation d’un programme : la rédaction de l'algorithme.


En fait, si l’algorithme est bien écrit, sans faute logique, l’étape suivante ne doit normalement poser aucun problème conceptuel. Il n'y a plus qu'à effectuer une simple traduction.


A partir de là, le travail du programmeur est virtuellement terminé (en réalité, il reste tout de même une inévitable phase de tests, de corrections, etc., qui s'avère souvent très longue). Mais en tout cas, pour l’ordinateur, c’est là que les ennuis commencent. En effet, aucun ordinateur n’est en soi apte à exécuter les instructions telles qu’elles sont rédigées dans tel ou tel langage ; l’ordinateur, lui, ne comprend qu’un seul langage, qui est un langage codé en binaire (à la rigueur en hexadécimal) et qui s’appelle le langage machine (ou assembleur).


C’est à cela que sert un langage : à vous épargner la programmation en binaire (une pure horreur, vous vous en doutez) et vous permettre de vous faire comprendre de l’ordinateur d’une manière (relativement) lisible.
C’est pourquoi tout langage, à partir d’un programme écrit, doit obligatoirement procéder à une traduction en langage machine pour que ce programme soit exécutable.
Il existe deux stratégies de traduction, ces deux stratégies étant parfois disponibles au sein du même langage.
le langage traduit les instructions au fur et à mesure qu’elles se présentent. Cela s’appelle la compilation à la volée, ou l’interprétation.
le langage commence par traduire l’ensemble du programme en langage machine, constituant ainsi un deuxième programme (un deuxième fichier) distinct physiquement et logiquement du premier. Ensuite, et ensuite seulement, il exécute ce second programme. Cela s’appelle la compilation
Il va de soi qu’un langage interprété est plus maniable : on peut exécuter directement son code - et donc le tester - au fur et à mesure qu’on le tape, sans passer à chaque fois par l’étape supplémentaire de la compilation. Mais il va aussi de soi qu’un programme compilé s’exécute beaucoup plus rapidement qu’un programme interprété : le gain est couramment d’un facteur 10, voire 20 ou plus.
Toute application destinée à un usage professionnel (ou même, tout simplement sérieux) est forcément une application compilée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Interprétation et compilation
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'interprétation
» [RStat] régression logistique, graphe et interprétation
» Interprétation de la sortie stepwise Reg logistique sous SAS
» (Urgent) Interprétation test de chi2 (à l'aide!!!!!!!!!!!!)
» Moyenne et écart-type: quelle interprétation possible?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I.T.A.G (DTS1) :: Cours de Réseaux et Development :: Devlopment :: cours-
Sauter vers: