I.T.A.G (DTS1)

Ce forum incha allah aura pour but d aider les etudiant de la DTS1 a en plus savoir cotee cours et tt que sa soit reseau ou devlopment
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 5. la transmission numérique

Aller en bas 
AuteurMessage
ultrasur
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 200
Date d'inscription : 11/02/2008
Age : 31

MessageSujet: 5. la transmission numérique   Mar 12 Fév - 17:11

5.1. Introduction à la transmission numérique

La transmission numérique consiste à faire transiter les informations sur le support physique de communication sous forme de signaux numériques. Ainsi, des données analogiques devront préalablement être numérisées avant d'être transmises.
Toutefois, les informations numériques ne peuvent pas circuler sous forme de 0 et de 1 directement, il s'agit donc de les coder sous forme d'un signal possédant deux états, par exemple:
 deux niveaux de tension par rapport à la masse
 la différence de tension entre deux fils
 la présence/absence de courant dans un fil
 la présence/absence de lumière
 ...
Cette transformation de l'information binaire sous forme d'un signal à deux états est réalisée par l'ETCD, appelé aussi codeur bande de base, d'où l'appellation de transmission en bande de base pour désigner la transmission numérique...







5.2. Codage des signaux

Pour que la transmission soit optimale, il est nécessaire que le signal soit codé de façon à faciliter sa transmission sur le support physique. Il existe pour cela différents systèmes de codage pouvant se classer en deux catégories:
 Le codage à deux niveaux: le signal peut prendre uniquement une valeur strictement négatives ou strictement positive (-X ou +X, X représentant une valeur de la grandeur physique permettant de transporter le signal)
 Le codage à trois niveaux: le signal peut prendre une valeur strictement négatives, nulle ou strictement positive (-X, 0 ou +X)









5.2.1. Codage NRZ

Le codage NRZ (signifiant No Return to Zero, soit Non Retour à Zéro) est le premier système de codage, car le plus simple. Il consiste tout simplement à transformer les 0 en -X et les 1 en +X, de cette façon on a un codage bipolaire dans lequel le signal n'est jamais nul. Par conséquent, le récepteur peut déterminer la présence ou non d'un signal.












5.2.2. 5-1-2 Codage NRZI

Le codage NRZI est sensiblement différent du codage NRZ. Avec ce codage, lorsque le bit est à 1, le signal change d'état après le top de l'horloge. Lorsque le bit est à 0, le signal ne subit aucun changement d'état.



Le codage NRZI possède de nombreux avantages, dont:
 La détection de la présence ou non du signal
 La nécessité d'un faible courant de transmission du signal
Par contre, il possède un défaut: la présence d'un courant continu lors d'une suite de zéro, gênant la synchronisation entre émetteur et récepteur.









5.2.3. Codage Manchester

Le codage Manchester, également appelé codage biphase ou PE (pour Phase Encode), introduit une transition au milieu de chaque intervalle. Il consiste en fait à faire un OU exclusif (XOR) entre le signal et le signal d'horloge, ce qui se traduit par un front montant lorsque le bit est à zéro, un front descendant dans le cas contraire.



Le codage Manchester possède de nombreux avantages, dont:
 le non passage par zéro, rendant possible par le récepteur la détection d'un signal
 un spectre occupant une large bande



5.2.4. Codage Delay Mode (de Miller)

Le codage Delay Mode, aussi appelé code de Miller, est proche du codage de Manchester, à la différence près qu'une transition apparaît au milieu de l'intervalle uniquement lorsque le bit est à 1, cela permet de plus grands débits...


5.2.5. 5-1-5 Codage bipolaire simple

Le codage bipolaire simple est un codage sur trois niveaux. Il propose donc trois états de la grandeur transportée sur le support physique:
• La valeur 0 lorsque le bit est à 0
 Alternativement X et -X lorsque le bit est à 1










(de quelques kilomètres à 60 km dans le cas de fibre monomode) sans nécessiter de mise à la masse. De plus ce type de câble est très sûr car il est extrêmement difficile de mettre un tel câble sur écoute.
Toutefois, malgré sa flexibilité mécanique, ce type de câble ne convient pas pour des connexions dans un réseau local car son installation est problématique et son coût élevé. C'est la raison pour laquelle on lui préférera la paire torsadée ou le câble coaxial pour de petites liaisons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.realmadridclub.net
 
5. la transmission numérique
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» tableau numérique
» le génerateur numérique aléatoire . La psychokinésie des poussins
» Radio numérique
» Batterie d'appareil numérique non reconnue ??
» Service numérique étudiant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I.T.A.G (DTS1) :: Cours de Réseaux et Development :: Réseaux :: cours-
Sauter vers: