I.T.A.G (DTS1)

Ce forum incha allah aura pour but d aider les etudiant de la DTS1 a en plus savoir cotee cours et tt que sa soit reseau ou devlopment
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Technologies réseau

Aller en bas 
AuteurMessage
ultrasur
moderateur
moderateur
avatar

Messages : 200
Date d'inscription : 11/02/2008
Age : 31

MessageSujet: Technologies réseau   Mar 12 Fév - 17:13

Technologies réseau
Différentes technologies réseau sont utilisées pour permettre aux ordinateurs de communiquer sur des réseaux locaux et étendus. Vous pouvez combiner plusieurs technologies pour tirer le meilleur parti de votre modèle de réseau.
Les principales technologies réseau sont les suivantes :
 Ethernet
 Token Ring
 Réseau ATM (Asynchronous Transfer Mode)
 Réseau FDDI (Fiber Distributed Data Interface)
 Relais de trame
Chaque technologie respecte un ensemble de règles différent pour placer les données sur le câble réseau et les en retirer. Cette méthode est appelée méthode d’accès. Lorsque les données sont transférées sur le réseau, ces différentes méthodes d’accès régulent le flux du trafic réseau.

1.1. Ethernet


Ethernet est une technologie de réseau local très répandue. Elle fait appel au protocole CSMA/CD (Carrier Sense Multiple Access with Collision Detection) entre les clients, et peut être utilisée avec différents types de câbles. Un réseau Ethernet est passif, ce qui signifie qu’il fonctionne sans alimentation électrique. C’est pourquoi il ne peut tomber en panne que si le câble est coupé physiquement ou que ses terminaisons sont incorrectes. Un réseau Ethernet est connecté au moyen d’une topologie en bus, dans laquelle le câble est terminé aux deux extrémités.
Ethernet peut utiliser plusieurs protocoles de communication, et permet d’interconnecter des environnements informatiques mixtes, notamment Netware, UNIX, Windows et Macintosh.
Méthode d’accès
La méthode d’accès au réseau utilisée avec Ethernet est appelée CSMA/CD. CSMA/CD est un ensemble de règles qui déterminent la façon dont les périphériques du réseau répondent lorsque deux de ces périphériques tentent de transmettre simultanément des données sur le réseau. La transmission simultanée de données par plusieurs ordinateurs provoque une collision. Tous les ordinateurs du réseau, clients et serveurs, vérifient le câble sur lequel s’effectue le trafic réseau. Un ordinateur ne transmet des données que lorsqu’il détecte que le câble est libre et exempt de trafic. Une fois que l’ordinateur a transmis des données sur le câble, aucun autre ordinateur ne peut transmettre des données tant que les données d’origine n’ont pas atteint leur destination, libérant ainsi le câble.
Lorsqu’il détecte une collision, un périphérique attend pendant un délai aléatoire, puis tente de retransmettre le message. S’il détecte de nouveau une collision, il attendra deux fois plus longtemps avant de retransmettre le message.

Vitesse de transfert
Le réseau Ethernet standard, appelé 10BaseT, prend en charge des vitesses de transfert de données de 10 Mb/s sur divers types de câbles. Il existe aussi des versions plus rapides d’Ethernet. Fast Ethernet (100BaseT) autorise des vitesses de transfert de données de 100 Mb/s et Gigabit Ethernet de 1 Gb/s, soit 1 000 Mb/s.

1.2. Token Ring


Les réseaux Token Ring sont implémentés dans une topologie en anneau. La topologie physique d’un réseau Token Ring est la topologie en étoile, dans laquelle tous les ordinateurs du réseau sont physiquement connectés à un concentrateur. L’anneau physique est connecté au moyen d’un concentrateur appelé MSAU (Multistation Access Unit). La topologie logique représente le chemin, de forme annulaire, parcouru par le jeton entre les ordinateurs.
Méthode d’accès
La méthode d’accès utilisée dans un réseau Token Ring est le passage de jeton. Un jeton est une séquence spéciale de bits qui transitent sur l’anneau. Un ordinateur ne peut pas transmettre des données tant qu’il n’est pas en possession du jeton ; tant que ce jeton est utilisé par un ordinateur, les autres ordinateurs ne peuvent pas transmettre de données.
Lorsque le premier ordinateur de l’anneau se retrouve en ligne, le réseau génère un jeton. Ce jeton transite sur l’anneau jusqu’à ce que l’un de ces ordinateurs prenne le contrôle du jeton.
Cet ordinateur envoie alors une trame de données sur le réseau. Cette trame parcourt l’anneau jusqu’à ce qu’elle atteigne l’ordinateur dont l’adresse correspond à l’adresse de destination de la trame. L’ordinateur destinataire copie la trame en mémoire et la marque pour indiquer que les informations ont été reçues.
La trame continue à parcourir l’anneau jusqu’à l’ordinateur expéditeur, sur lequel la transmission est réussie. L’ordinateur qui a transmis les données retire alors la trame de l’anneau, et envoie sur celui-ci un nouveau jeton.
Vitesse de transfert
La vitesse de transfert d’un réseau Token Ring est comprise entre 4 et 16 Mb/s.

1.3. Réseau ATM


ATM (Asynchronous Transfer Mode) est un réseau à commutation de paquets qui transmet des paquets de longueur fixe sur des réseaux locaux ou étendus, alors que les autres technologies utilisent des paquets de longueur variable. Ces paquets de longueur fixe, ou cellules, sont des paquets de données qui ne contiennent que les informations principales de routage, ce qui permet aux commutateurs d’acheminer le paquet rapidement. La communication s’effectue sur un système point à point, qui fournit un itinéraire de données permanent et virtuel entre les postes de travail.
Le réseau ATM permet de transmettre des données d’un bureau central à des sites distants. Les données passent d’un réseau local à ligne dédiée numérique à un commutateur ATM avant d’intégrer le réseau ATM. Elles transitent ensuite par le réseau ATM et arrivent à un autre commutateur ATM qui assure l’accès au réseau local de destination.
En raison de sa bande passante très étendue, le réseau ATM peut prendre en charge les éléments suivants :
• des signaux vocaux ;
• des images vidéo en temps réel ;
• un son de qualité CD ;
• des images, telles que des radiologies en temps réel ;
• des transmissions de données de l’ordre du mégabit.

Méthode d’accès
Un réseau ATM utilise la méthode d’accès point à point. Cette méthode d’accès consiste à transférer des paquets de longueur fixe d’un ordinateur à un autre au moyen d’un commutateur ATM. Il en résulte une technologie qui transmet rapidement de petits paquets de données.
Vitesse de transfert
La vitesse de transfert d’un réseau ATM est comprise entre 155 et 622 Mb/s.

1.4. Réseau FDDI


Un réseau FDDI (Fiber Distributed Data Interface) permet d’établir des connexions rapides pour différents types de réseaux. Il peut être utilisé avec des ordinateurs qui nécessitent des vitesses supérieures aux 10 Mb/s offerts par le réseau Ethernet, ou aux 4 Mb/s autorisés par les architectures Token Ring. Un réseau FDDI peut prendre en charge plusieurs réseaux locaux de faible capacité nécessitant une dorsale rapide.
Ce type de réseau est composé de deux flux de données similaires, transitant dans des directions opposées sur deux anneaux. L’un de ces anneaux est appelé anneau principal et l’autre anneau secondaire. En cas de problème avec l’anneau principal, par exemple une défaillance de l’anneau ou une rupture de câble, l’anneau se reconfigure en transférant les données sur l’anneau secondaire, qui continue à transmettre.
Méthode d’accès
La méthode d’accès utilisée dans un réseau FDDI est le passage de jeton. Sur un réseau FDDI, un ordinateur peut transmettre autant de paquets qu’il peut en générer dans un délai prédéfini avant de restituer le jeton. Dès qu’il a fini de transmettre, ou dès que son délai de transmission est écoulé, il restitue le jeton.
Comme l’ordinateur restitue le jeton dès qu’il a fini de transmettre, plusieurs paquets peuvent circuler sur l’anneau en même temps. Cette méthode de passage de jeton est plus efficace que celle d’un réseau Token Ring traditionnel, qui ne permet de faire circuler qu’une seule trame à la fois. Elle autorise également un débit de données plus élevé pour une même vitesse de transfert.
Vitesse de transfert
La vitesse de transfert d’un réseau FDDI est comprise entre 155 et 622 Mb/s.

1.5. Relais de trame


Un réseau à relais de trame fonctionne par commutation de paquets, en envoyant des paquets de données de longueur variable sur des réseaux locaux ou étendus. Ces paquets, connus également sous le nom de trames, sont des paquets de données qui contiennent les informations d’adressage et de gestion des erreurs nécessaires à la remise des données.
La communication s’effectue sur un réseau qui fournit un itinéraire de routage permanent et virtuel entre les postes de travail. Ce type de réseau utilise des liaisons étendues numériques ou par fibres optiques, et offre un accès rapide à un service de transfert de données pour lequel vous ne payez que si vous l’utilisez.
La commutation de paquets est une méthode qui permet de transmettre des données sur un réseau étendu en divisant un lot de données important en plusieurs paquets de petite taille. Ces derniers sont transmis grâce à un commutateur de paquets, qui envoie les paquets individuellement sur le réseau étendu en utilisant le meilleur itinéraire disponible. Bien que ces paquets puissent emprunter différents itinéraires, l’ordinateur destinataire peut les réassembler pour reconstituer la trame de données d’origine.
Toutefois, il est possible d’établir un circuit virtuel permanent (PVC, Permanent Virtual Circuit) qui permettra de transmettre tous les paquets par le même itinéraire. Ainsi, la transmission est plus rapide que par le biais des réseaux à relais de trame traditionnels et il n’est plus nécessaire de désassembler et de réassembler les paquets.

Méthode d’accès
Un réseau à relais de trame utilise la méthode d’accès point à point. Cette méthode d’accès transfère des paquets de taille variable directement d’un ordinateur à un autre, et non entre plusieurs ordinateurs et périphériques.
Vitesse de transfert
Le relais de trame autorise des vitesses de transfert de données qui ne sont limitées que par la vitesse assurée par le fournisseur des liaisons numériques dédiées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.realmadridclub.net
 
Technologies réseau
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des sphères photographiées à Argèle sur mer avec un réseau de diffraction!
» Le réseau ferroviaire français et européen : 1900 - horizon 2015
» Groupe en parallele sur le réseau
» Comment obtenir votre bonnette à réseau de diffraction ?
» 52 enfants mineurs sauvés d'un réseau de prostitution aux USA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I.T.A.G (DTS1) :: Cours de Réseaux et Development :: Réseaux :: cours-
Sauter vers: